D’origine belgo-congolaise, Ria Carbonez découvre l’art du conte auprès de Myriam Mallié. Son initiation se poursuit à la maison du conte de Bruxelles mais également auprès d’Henri Gougaud et d’autres conteurs.
La passion de la parole et de la scène l’accompagnent depuis le début de son initiation. Pour elle, le conte est un moment de détente, mais aussi d’apprentissage, de transmission de code, de réflexion…
Divers séjours à Kinshasa (RDC), lui donnent l’occasion d’y présenter son premier spectacle. Il sera retenu pour le Festival international des Conteurs et Griots de Kinshasa.
Elle crée dans la capitale la Maison du conte de Kinshasa, qui lui permet de collaborer régulièrement avec des artistes congolais.
En 2007, son spectacle « La Mère des Contes » est sélectionné afin de représenter la culture congolaise en Belgique.
Depuis, d’autres spectacles sont venus étoffer son répertoire, présentés autant en République Démocratique du Congo qu’en Belgique.
Ria Carbonez choisit les thèmes de ses spectacles en fonction de son ressenti de femme, de ses préoccupations de mère et tout simplement d’être humain. Ses origines africaines l’influencent parfois dans le choix de la localisation de ses histoires, mais elle est consciente que même lorsqu’elle parle de la vie d’un vieux sorcier congolais, elle parle de la vie d’un homme qui pourrait se trouver n’importe où dans le monde.


Autrefois, les arbres poussaient à l’envers…
Dans les racines caressées par le vent, les hommes et les femmes se balançaient…
(Lira Campoamore) 

 

 

 


 

La Mère des Contes

PUBLIC: Tout public (à partir de 8 ans)
LIEU : en salle équipée, en lieu non équipé, en extérieur
DUREE : 50 minutes
JAUGE : 40 à 200 personnes (au-delà de 200 personnes, mettre un micro à disposition)
FICHE TECHNIQUE Cliquez pour la telecharger  

 

IMAGE ria carbonez la mère des contes
Au fil des histoires, vous ferez connaissance avec cette femme qui a su faire preuve d’imagination, d’humour, d’assurance pour sauver la vie qui grandit en elle. Grâce à elle, vous découvrirez l’histoire de La princesse Noor, qui refuse d’épouser un prince comme son père l’exige. L’histoire aussi de cette jeune fille qui rêve d’être la plus belle à la fête de ce soir, la fête de Moussa, Moussa, le fils du Roi. Et enfin, l’histoire du premier homme, de la première femme. Du temps où l’homme et la femme étaient de même taille, de même force, de même intelligence…


Le Village du bout du Monde

PUBLIC: Tout public (à partir de 12 ans)
LIEU : en salle équipée, en lieu non équipé, en extérieur
DUREE : 20 minutes
JAUGE : 40 à 200 personnes (au-delà de 200 personnes, mettre un micro à disposition)
FICHE TECHNIQUE (ria carbonez fiche technique optimale)  

IMAGE ria carbonez le village du bout du monde

 Cette  histoire nous parle de ce que vivent trop de femmes aujourd’hui en RDC. 
Au nom de la loi du plus fort les vainqueurs violent !
 Au nom de la loi de la terre brulée, les vaincus violent !
 Au non des superstitions des uns, des peurs des autres, le viol est devenu une arme de guerre.
Les femmes paient un trop lourd tribu à ces guerres incessantes.


Histoires sans Fin

PUBLIC: Tout public
LIEU : en salle équipée, en lieu non équipé, en extérieur
DUREE : 50 minutes
JAUGE : 40 à 200 personnes (au-delà de 200 personnes, mettre un micro à disposition)
FICHE TECHNIQUE  

IMAGE ria carbonez histoire sans fin

La fille du Roi est tellement belle … tout les hommes veulent l’épouser.
 Le Roi, lui, ne veut pas se séparer de sa fille. 
Vient le jour pourtant, où le Roi cède mais pas à n’importe quelle condition ! 
Les prétendants sont mis à rude épreuve…

 Ce roi qui aime tellement sa fille nous fera découvrir des histoires de pou, de singe, de caméléon, de crocodile et bien d’autres encore.

 


 La Folle du Vent

PUBLIC: Tout public
LIEU : en salle équipée, en lieu non équipé, en extérieur
DUREE : 50 minutes
JAUGE : 40 à 200 personnes (au-delà de 200 personnes, mettre un micro à disposition)
FICHE TECHNIQUE (sur demande)   

IMAGE ria carbonez la folle du vent

La Folle du Vent est un spectacle pluridisciplinaire qui réunit les arts plastiques, le conte et la musique. En mariant ces différentes disciplines, nous en démontrons leur « musicalité ».
 En créant ce spectacle, nous avons voulu valoriser le conte et le confronter, dans sa forme multidisciplinaire, à d’autres arts traditionnels comme le sont la musique et la peinture.


Maman Misère

PUBLIC: Tout public
LIEU : en salle équipée, en lieu non équipé, en extérieur
DUREE : 50 minutes
JAUGE : 40 à 200 personnes (au-delà de 200 personnes, mettre un micro à disposition)
FICHE TECHNIQUE (ria carbonez fiche technique optimale) 

IMAGE ria carbonez maman misère

Zénon est un garçon sans histoire. Il est étudiant à Kinshasa.
Sa vie bascule le jour où il vient en aide à « Maman », une vendeuse d’éventail  au marché.
 Grâce au cadeau qu’elle lui offre, il rencontre Maman Misère. Une femme sans âge. Elle prétend avoir rencontré Dieu et la Mort…

nouveau spectacle

 


MA BIOGRAPHIE

IMAGE ria carbonez portrait
D’origine belgo-congolaise, Ria Carbonez a découvert l’art du conte auprès de Myriam Mallié. Son initiation s’est poursuivie à la maison du conte de Bruxelles mais également auprès de, entre autres, Pepito Matéo, Philippe Castermans, Daniel L’Homond, Henri Gougaud…

En 2005, divers séjours à Kinshasa (RDC), lui donnent l’occasion de présenter un premier spectacle, « La Mère des Contes ». Il sera retenu pour le Festival international des Conteurs et Griots de Kinshasa et par YAMBI 2007.

D’autres spectacles sont venus étoffer son répertoire, présentés en République démocratique du Congo, à Congo Brazzaville, et dans divers lieux en Belgique, dont Chiny.

Elle se produit régulièrement dans le cadre d’animations, tant dans les centres culturels qu’en milieux scolaires (Brabant wallon et Bruxelles) et à l’occasion d’activités culturelles ponctuelles (fêtes de Wallonie 2012 à Ottignies, Journées du Patrimoine dans le bois de Lauzelle à Louvain-la-Neuve).

 

 


EN SAVOIR PLUS 

http://riacarbonez.wix.com/riacarbonez 

Née à Kimbao, en République Démocratique du Congo, d’une mère congolaise et d’un père belge, j’ai grandit à Bruxelles, en Belgique.

J’ai découvert l’art du conte auprès de Myriam Mallié, d’abord, et de Hamadi, Directeur de la Maison du Conte de Bruxelles, ensuite. Depuis, la passion de la parole et de la scène m’accompagne. Pour moi, le conte est une référence initiatique et formatrice. Depuis la nuit des temps, le conte est un moment de détente, mais aussi d’apprentissage, de transmission de code, de réflexion…

En 2004, ma situation familiale m’amène à faire de nombreux séjours à Kinshasa. J’y donne un premier spectacle public dans un salon privé en 2005. L’organisateur du Festival international des Conteurs et Griots de Kinshasa, présent lors de cette représentation, m’ouvre les portes de son festival. C’est le début d’un beau voyage sur les scènes de Kinshasa.

En 2006, je crée la Maison du Conte de Kinshasa. La création de la Maison du Conte me permet de collaborer régulièrement avec des artistes congolais.

En 2007, mon spectacle « La Mère des Contes » est retenu par le comité de sélection de Yambi 2007 (http://www.yambi.be/programme/litterature/conteriacarbonez.php) pour représenter, avec 150 autres artistes congolais, la culture congolaise en Belgique.

Depuis lors, d’autres spectacles sont venus étoffer mon répertoire. Je les ai présentés à Kinshasa (RDC), Lubumbashi(RDC), Matadi (RDC), Chiny et à Pointe Noire (Congo Brazzaville).

Je choisis les thèmes de mes spectacles en fonction de mon ressenti de femme, de mes préoccupations de mère et tout simplement d’être humain. Mes origines africaines m’influencent parfois dans le choix de la localisation de mes histoires, mais je suis consciente que même lorsque je parle de la vie d’un vieux sorcier congolais, je parle de la vie d’un homme qui pourrait se trouver n’importe où dans le monde.

J’aime tourner autour des mots. Les contes emploient rarement la voix directe pour nous emmener là où ils le veulent. Ils usent et abusent de milles chemins pour arriver à leur fin. En faisant le tour des mots, on peut également tenter de faire le tour des maux qui nous hantent et que l’on préfère parfois ignorer. Les contes savent les dénicher, leur chuchoter des solutions sans leur faire peur, sans les heurter. Celui qui est prêt à recevoir le message l’entendra, celui qui ne l’est pas… sera content d’avoir entendu une belle histoire… Le tour est un cercle, le cercle est infini, l’imagination peut l’être aussi…

Le Français est ma langue maternelle, et je maîtrise assez bien l’Anglais et le Néerlandais.

 


 Espace Pro

 

Carbonez Ria

Dropbox is a free service that lets you bring your photos, docs, and videos anywhere and share them easily. Never email yourself a file again!