Colloque international autour du Conte

Mercredi 11 septembre 2019
Maison du Spectacle – la Bellone
Rue de Flandre 46
1000 Bruxelles

D’où émerge la parole contée?
Le conte puise-t-il sa source dans les mythes, les rites, les rêves?
Dans notre monde contemporain, qui sont les acteurs de cette traditionorale ancestrale ?
Quatre prestigieuses personnalités, venues des quatre coins du monde accompagneront cette réflexion sous l’œil pétillant de notre poétesse nationale, Laurence Vielle, marraine du colloque et des témoignages des conteurs de la Fédération.


Cette rencontre s’adresse à toute personne intéressée par le conte et l’oralité; artistes, enseignants, travailleurs sociaux, acteurs culturels, représentants politiques ou publics.

L’album souvenir


Laurence Vielle – poète nationale et glaneuse de mots
Marraine du colloque


« il y a entre nous des mots que tu dis que je dis
qui font vibrer l’air entre toi et moi
touchent ma peau
il y a entre nous
cette parole
qui fait chair
et nous enfante
chaque fois
qu’elle nous traverse »

Présentation des 4 interventions


La mémoire des sources

Contes, légendes, mythes, proverbes, devinettes et énigmes, formulettes, chansons populaires répondent à des attentes qui sont celles de l’humanité. Les auditeurs y trouvent à la fois un espace de jeu, une parole qui fait lien, une invitation au voyage à travers l’espace et le temps, un système d’explication du monde, une mémoire, une morale, une sagesse.
Transmis de bouche à oreille, inscrits dans la durée, les récits oraux créent des liens dynamiques entre les générations, les cultures, les vivants et les morts. Le conteur est tout à la fois un quêteur de mémoire et un acteur privilégié de cette transmission.

Bernadette BRICOUT

Professeur émérite de littérature orale à l’Université Paris Diderot et professeur invité à l’université de Wuhan (Chine). Son enseignement et ses recherches, à la croisée des disciplines et des cultures, portent sur les origines et les interprétations des mythes et des contes de tradition orale.

Elle a publié notamment « Le Savoir et la Saveur, « Henri Pourrat et le Trésor des contes »(Gallimard, coll. « Bibliothèque des Idées »), « La clé des contes » (Seuil), « La mémoire de la maison » (Albin Michel). Elle a dirigé plusieurs ouvrages collectifs: « Le regard d’Orphée », « Les mythes littéraires de l’Occident » et « Mémoires du siècle » (Seuil).


La parole n’a pas de jambes mais elle voyage

Boubacar NDIAYE

Griot du Sénégal, il allie dans sa parole, tradition et modernité. Il produit des créations contemporaines aux racines profondes. « Ma bouche est une porte ouverte sur ma grand-mère », dit-il.

Conscient de la perdition de la tradition orale dans la société africaine, il fonde en 2007 les associations « Le Puit à Paroles » France et Sénégal qui ont pour objet de collecter la parole des anciens. Directeur de « Festiparole » Festival International itinérant au Sénégal.

« Quant on veut se ressourcer, on va vers le puit pour trouver de l’eau »
Gallo Mbenque



L’étoile souterraine : l’art de la parole de toujours sur la terre sombre d’aujourd’hui
                                                   
Une approche de l’expérience de l’écoute du conte traditionnel en tant que source de l’apprentissage de l’art de la narration orale du point de vue d’une artiste, enseignante et chercheuse brésilienne.

Regina MACHADO

Regina Machado est professeur, conteuse d’histoires pour enfants et adultes , écrivain et formatrice des conteurs. Professeur à l’École de Communications et Arts de l´Université de São Paulo, elle a reçu le titre de docteur en 1989 avec la thèse « L´Art-éducation et le conte de tradition orale : éléments pour une pédagogie de l’imaginaire ».

Elle est, notament, l’auteure de A formiga Aurélia e outros jeitos de ver o mundo, Nasrudin, O violino cigano e outros contos de mulheres sábias e Cláudio Tozzi. Sa remarquable thèse « ACORDAIS –Fondements théorico- poètiques de l´art de raconter des histoires » a été publiée en 2004. Elle lui a valu le titre de Livre Docente (l’équivalent de HDR en Arts). 

Regina Machado est, également, la fondatrice et la directrice de la Rencontre Internationale Boca do Céu, événement international dans le domaine des arts du récits et de la parole qui connait un succès croissant depuis sa création en 2001.
www.bocadoceu.com.br


 Ukamau

(« Ce qui est juste » ou « Que ce qui doit être soit »)

L’oralité est l’essence même de la tradition aymara. Les notions transmises de génération en génération, ou de maîtres à apprentis, font essentiellement appel à l’acuité de tous les sens et aux ressentis*; elles sont donc difficilement transmissibles par les écrits. Par exemple, quand un Aymara dit : « Ukamau », c’est une « vibration » qui recouvre un sentiment éminemment « inclusif », qui englobe les « actions » non seulement d’un ou de plusieurs individus, mais de tous les éléments de la la Terre-Mère et aussi… de celui qui écoute.


*Cette voie s’appelle la voie du sentir.

CHURLA FLORES


Churla-Flores est originaire des  Hauts- plateaux boliviens  près du lac Titicaca centre de la religiosité aymara. Son nom signifie : « celle qui peut transmettre, à travers son regard, la tendresse de la mère. » La voie qu’elle suit est la voie du sentir ou, selon les occidentaux, la voie chamanique. Les aymaras appellent le chaman un  » Kalawaya « , le porteur d’arc en ciel, celui-qui-accompagne les êtres vers l’intérieur d’eux-mêmes, vers l’unité, ou aussi celui qui est dans la vibration de la Terre Mère.


Programme

8h30 : Accueil café
9h : Introduction
9h15 : La mémoire des sources – Bernadette Bricout
11h : La parole n’a pas de jambes mais elle voyage – Boubacar Ndiaye
12h30 : Fédération de Conteurs Professionnels
12h45 : Lunch
14h : L’étoile souterraine – Regina Machado
15h30 : Ukamau – la voie du sensible – Churla Flores
17h : Conclusion poètique – Laurence Vielle
17h30 : Verre de l’amitié
18h30 : Clôture de la journée

Réservation obligatoire
federationdesconteurs@gmail.com
+32 477 75 75 07
PAF : 5 euros
Lunch : 5 euros
A verser sur le compte de la Fédération : BE16 0689 1069 8974
Mention : Colloque ou colloque + lunch et le nom du ou des participants.

Documents


En écho à la thématique du colloque, le Journal de Culture & Démocratie n°51 s’intéressera à la dimension sociale et politique du conte

Il proposera une perspective historique sur l’art du conte, présentera ses multiples courants et pratiques, du conte traditionnel à la création contemporaine. Il s’intéressera à sa fonction symbolique, sociale et politique et interrogera, notamment, la notion de « populaire » et la figure du « raconteur ». Il s’attachera, enfin, à sa transmission : la tradition orale, la collecte, le rapport entre oralité et écriture… On y retrouvera les voix d’Henri Gougaud, Nicole Belmont, Bernadette Bricout, Boubacar Ndiaye, Regina Machado, Churla Flores, Bernadette Heinrich et bien d’autres !
La parution du Journal de Culture & Démocratie n°51 est prévue début 2020.